Melopolitan

Comment choisir son diffuseur d’huiles essentielles ?

La pluie, la neige et la grisaille s’installent, le froid nous convainc de rester bien au chaud… C’est un temps parfait pour diffuser des huiles essentielles réconfortantes, aux vertus relaxantes, ou même pour libérer ses voies respiratoires et assainir l’air de sa maison. Il y a quelques années, ma mamy m’a donné son diffuseur, qui a malheureusement rendu l’âme. Je suis donc partie à la recherche d’un remplaçant, et je vous avoue que ma quête s’est avérée plus compliquée que prévue !

Nébuli-truc, microni-machinchose, ultra-bidule… À moins de parler couramment la langue des technologies de diffusion, il est difficile de s’y retrouver au rayon aromathérapie. Les différences sont notables et tous les diffuseurs d’huiles essentielles ne correspondent pas forcément à nos attentes ou besoins : certains sont plus puissants, plus efficaces, d’autres plus bruyants, ou encore plus durables… Entre trop d’informations techniques, ou pas assez, j’ai rencontré quelques difficultés à faire mon choix devant cette myriade de références. Voici donc un petit guide pratique : comment choisir son diffuseur d’huiles essentielles, selon les 4 technologies de diffusion ?

 

Les diffuseurs par nébulisation (ou par micronisation, ou nébulisateurs)

Les nébulisateurs sont les plus performants en terme d’aromathérapie puisque la nébulisation à froid préserve la qualité et les actifs des huiles essentielles. Côté technique, les huiles essentielles sont aspirées puis soufflées à froid très rapidement contre la paroi en verre. Elles sont ensuite projetées dans l’air en minuscule gouttelettes (les molécules sont fractionnées, préservant ainsi toute la qualité des HE) et se dispersent enfin dans l’atmosphère. Ces diffuseurs sont toujours composés d’une partie en verre et d’une pompe, souvent cachée dans le socle.

Les + :
– la diffusion à froid qui préserve la qualité des HE
– les HE sont diffusées pures
– ces appareils sont puissants et peuvent facilement diffuser dans de grandes pièces
– la puissance est en général réglable

Les – :
– attention, ce genre de diffuseurs demande de l’entretien, le mieux est de le nettoyer après chaque utilisation afin qu’il ne s’encrasse pas
– pour la même raison, ne pas laisser stagner les HE à l’intérieur de l’appareil
– ces diffuseurs sont souvent assez bruyants
– leurs prix sont souvent assez élevés

 

Les diffuseurs à ultrasons (ou diffuseurs par brumisation)

Ces appareils sont les plus récents et diffusent des huiles essentielles en même temps que de la vapeur d’eau. Leur fonctionnement est simple : on remplit un réservoir d’eau, à laquelle on ajoute quelques gouttes d’huiles essentielles. Les ultrasons font alors vibrer une surface qui permet de créer de très fines gouttelettes du mélange eau + HE, qui s’échappent de l’appareil sous forme de brume.

Les + :
– les diffuseurs à ultrasons permettent également d’humidifier l’atmosphère (très utile en hiver lorsque les radiateurs tournent et que l’air est plus sec)
– l’entretien est des plus simple
– la diffusion peut se faire en continue, et même dans de grandes pièces

Les – :
– la diffusion est plus lente que par nébulisation
– impossible de contrôler la quantité d’HE diffusée dans l’air, étant donné qu’elles sont mélangées à de l’eau
– peu efficace en terme d’aromathérapie

 

Les diffuseurs par chaleur douce

L’utilisation de ces diffuseurs est d’une grande simplicité : quelques gouttes d’huiles essentielles dans l’appareil et les HE se diffusent. Elles peuvent s’utiliser pures ou mélangées à un peu d’eau. Elles s’évaporent à l’aide de la chaleur douce produite par l’appareil. Il faut cependant être vigilent et acheter de type d’appareils dans un endroit sûr : si l’appareil chauffe vos HE à plus de 40°C, il y a un risque de toxicité.

Les + :
– très facile d’entretien, il suffit d’un chiffon humide (éventuellement un peu d’alcool) à passer sur l’appareil
– la chaleur douce ne dégrade pas la qualité des HE
– ces diffuseurs ne font aucun bruit

Les – :
– la diffusion est plus lente que par nébulisation
– la diffusion ne couvrira pas une pièce de plus de 15m2
– les molécules de HE ne sont pas fractionnées et la diffusion est donc moins intéressante en terme d’aromathérapie

 

Les diffuseurs par ventilation

Ces diffuseurs fonctionnent en général grâce à un buvard imprégné d’huiles essentielles, sur lequel de l’air est ventilé, permettant ainsi de faire décoller les HE dans l’air. Ils sont donc d’une grande simplicité d’utilisation et d’entretien. Ces appareils sont en général nomades (pas de risque de renverser les HE puisqu’elles sont dans le buvard) et il en existe même pour la voiture.

Les + :
– très simple d’utilisation et d’entretien
– leurs prix sont prix très abordables
– ces appareils sont très silencieux

Les – :
– la diffusion de ces appareils est très peu puissante
– ils sont parfaits pour être utilisés en voiture, mais très peu efficaces pour une pièce entière
– les buvards doivent être changés et génèrent ainsi des déchets (mais très minimes !)

 

Les autres

Si vous ne souhaitez pas investir dans un diffuseur électrique, sachez qu’il existe également des galets de diffusion. Fabriqués généralement à base d’argile blanche, et souvent présentés dans une petite boîte, il suffit de verser quelques gouttes d’HE sur le galet afin de profiter de la diffusion. Ce format pratique ne fonctionne que dans les tous petits espaces, comme par exemple une armoire ou des toilettes. Pour stopper la diffusion, il suffit de fermer la boîte. Il est évident que les propriétés aromatiques des HE sont très peu préservées par ce système.

Vous pouvez également trouver des “brûleurs” d’huiles essentielles, qui comme leur nom l’indique, va chauffer les HE grâce à une bougie afin d’en diffuser les effluves. Je vous les déconseille toutefois, la chaleur de la bougie endommageant fortement les propriétés des HE, pouvant même les mener jusqu’à toxicité.

 

Tableau comparatif

 

PRÉCAUTIONS D’UTILISATION

Les huiles essentielles ne dégagent pas uniquement une odeur, mais également des particules, plus ou moins nocives ou toxiques pour votre santé ou celle de votre entourage. Les diffuseurs ne sont donc pas à utiliser à la légère.

Pour éviter de saturer l’air, je ne saurai trop vous conseiller de ne pas fermer la porte de la pièce où se situe votre diffuseur, et de laisser diffuser une vingtaine de minutes maximum. Veillez également à bien aérer la pièce.

Sauf avis contraire (de votre médecin ou aromathérapeute, par exemple) ou une bonne connaissance des huiles essentielles, je vous recommande une grande prudence quant à l’utilisation de ces appareils en présence de femmes enceintes, de bébés, d’enfants ou de personnes sensibles. Notez également que certaines HE ne peuvent pas être utilisées en diffusion.

Les animaux de compagnie sont également sensibles aux huiles essentielles, en particulier le chat pour qui elles peuvent être toxiques (celle de tea tree est par exemple mortelle pour nos félins). Vous pouvez diffuser des HE en leur présence uniquement si la pièce est assez ventilée et ouverte, de manière à ce qu’ils puissent changer de pièce si besoin.

 

Sélection shopping

melopolitan-blog-diffuseurs-huiles-essentielles

1. Diffuseur par nébulisation Ona by Ekobo (dispo sur Amazon et Nature & Découvertes)
2. Diffuseur par nébulisation Galea de Direct Nature (dispo sur Greenweez ou un similaire ici)
3. Diffuseur à ultrasons Jasmine de Stadler Form (dispo sur Greenweez)
4. Diffuseur à ultrasons Essensia de Zen’Arôme (dispo sur Amazon)
5. Diffuseur par chaleur douce Cozy de Zen’Arôme (dispo sur Greenweez)
6. Diffuseur par chaleur douce Pluglia d’Aroflora (dispo sur Amazon)
7. Diffuseur de voiture par ventilation de Direct Nature (dispo sur Greeweez)
8. Diffuseur par ventilation Lea de Stadler Form (dispo sur Greenweez)

(Note : certains liens de cet article sont affiliés ; rendez-vous dans mon « à propos » pour en savoir plus).

Rendez-vous sur Hellocoton !

You Might Also Like

Le café, bon ou mauvais pour ma santé?

Mes thés et tisanes préférés du moment #2

Mes thés et tisanes préférés du moment #1

Quelles huiles essentielles pour l’automne ?

Naturopathie #1 : qu’est-ce que la naturopathie?

1 Comment

  1. NOWVEG

    4 juillet 2017 at 22 h 33 min

    Merci pour tous ces conseils, j’y vois un peu plus clair maintenant ! Et ce petit tableau récapitulatif est très bien fait. 🙂

Leave a Reply