Melopolitan

Dressing idéal #1 : trier et ranger

Au lycée, j’avais un look que l’on pourrait qualifier de quelque peu… excentrique. J’écoutais du punk rock et j’en avais adopté les codes vestimentaires. C’est drôle, car je suis une personne assez réservée et je crois que cet aspect contradictoire me plaisait beaucoup !

2 ans d’étude en mode m’ont alors fait basculer vers un look des plus simples qui soit. Et bien oui, à force de réaliser des tenues que je pourrais qualifier de…conceptuelles, j’ai fini par faire une overdose. Je suis passée du coq à l’âne et depuis, j’avais l’impression de tâtonner avec mon dressing. Lui et moi, on n’était plus sur la même longueur d’onde.

Après avoir lu le passage de La Magie du Rangement (Marie Kondo) concernant les vêtements (le plus “simple” à trier selon elle), j’ai fait un méga tri de dingue dans ma garde-robe. Même si je n’ai pas appliqué à la lettre sa méthode (foutu libre-arbitre), j’avoue que ses mots m’ont un peu aidé à m’analyser.

 

1/ Tout sortir, essayer et trier

Voir tous mes vêtements étendus sur mon lit et par terre m’a fait prendre conscience de l’ampleur des dégâts. J’ai conservé des pièces depuis des années dont le seul rôle était de dormir dans mon placard. Ouais. Niveau gain de place et de temps pour choisir sa tenue le matin, on repassera.

Me voilà donc face à mon miroir, à essayer mes vêtements, tout en essayant d’écouter mon ressenti profond. Suis-je bien dedans ? Est-ce que je me sens belle comme ça ? Ce vêtement me procure-t-il du plaisir ?

Au moindre non comme réponse à ces questions, la pièce atterrissait dans ma pile “à donner”. Cela paraît simple mais je peux vous assurer que j’en ai chié (merde). Car ce travail nécessite en effet de se connaître un minimum : son style, sa morphologie, les couleurs qui me vont ou non, etc.

 

2/ Pensez mix & match

Lors de mon tri, j’ai également essayé de visualiser les tenues que je pouvais créer avec le contenu de mon dressing. Je pense qu’il faut avoir une vision globale de son placard, et non au cas par cas. Bah oui, à quoi bon garder cette jupe qui ne se marie avec rien du tout…

 

3/ Ranger

Dans ce processus, chacun trouvera peut-être son compte dans un rangement différent. Personnellement, j’ai choisi de mettre les jeans, pantalons, t-shirts et pulls pliés sur une étagère, et rangés par couleurs. Le reste est pendu sur cintre et toujours rangé par couleur. Je trouve que le classement par coloris permet de mieux visualiser l’association des vêtements lorsque l’on est face à son dressing.

J’ai également suivi l’un des conseils de Marie Kondo consistant à ne pas mettre de côté les vêtements des autres saisons. Mes vêtements de toutes les saisons sont dorénavant rangés tous ensemble, ce qui est parfait pour avoir une vision globale de son dressing.

 

4/ Donner / vendre

Par souci pratique (et de flemme), j’ai décidé de tout donner. Je n’avais pas du tout envie de : prendre mes vêtements en photo, les mettre sur un site de vide dressing, attendre que quelqu’un clique sur “acheter”, devoir les entreposer chez moi en attendant, trouver des cartons pour les envois, etc. Mais si c’est votre choix, il y a pas mal de vide dressing en ligne.

Et puis, je me réjouissais à l’idée que ce don puisse profiter à plusieurs personnes dans un cadre plus social. J’ai donc apporté une dizaine de cabas de vêtements, chaussures et accessoires quasiment neufs à Emmaüs (mais il y a aussi la Croix Rouge, le Secours Populaire, d’autres associations locales, etc).

Autre solution, des enseignes de prêt-à-porter comme H&M reprennent également vos vêtements d’occasion et vous offrent en échange un bon d’achat ou de réduction à valoir dans leur enseigne.

 

5/ Et mes futurs achats ?

Lors de l’acte d’achat, j’ai appris (ce qui, croyez-moi, n’était pas gagné d’avance) à ne pas être compulsive. Lorsque j’essaie une pièce, je prends aujourd’hui le temps de me demander si j’en ai besoin, si je pourrai la porter souvent, si je me sens bien dedans et si je prends plaisir à la porter. Cela peut paraître prise de tête mais, au contraire, je peux ainsi vraiment me centrer sur moi lorsque je suis en cabine d’essayage ; au lieu de penser tendances de la saison.

Pour mes futurs achats, j’ai envie de belles pièces intemporelles, dans lesquelles je peux virevolter à ma guise, et j’aimerais également faire adopter une dimension plus éthique à mon dressing. Consommer moins, pour consommer mieux, en somme.

 

Erreurs à ne pas commettre (à mon sens)

  • mettre de côté ce pull si mignon, que l’on a pas porté depuis 7 ans mais que l’on reportera un jour. (Si si, je te jure!)
  • la technique de “je le garde et je le jette si je ne l’ai pas porté dans les 6 mois” ne fonctionne pas non plus
  • vider pour remplir de nouveau de vêtements que l’on ne porte pas
  • devenir une psychorigide du dressing, ne jamais dépasser les bornes… faites vous quand même plaisir bordel!
  • faire passer les tendances avant ses goûts personnels : le moyen parfait de se retrouver avec un dressing qui déborde

 

Au final, ce rangement m’a fait un bien fou : je vois mes vêtements en un clin d’oeil et je ne passe pas 20 minutes à contempler mon placard le matin ; je suis donc un peu plus zen.

 

Et vous, comment vous sentez-vous face à votre dressing?
Zen ou débordée ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

You Might Also Like

Dressing idéal #3 : sélection shopping responsable

Dressing idéal #2 : mes pièces indispensables

2 Comments

  1. Gaby

    21 octobre 2016 at 22 h 41 min

    Hey cousine,

    Très intéressant comme article. Si jamais tu cherches du handmade très sympa tu peux aller jeter un coup d’oeil sur Etsy. C’est un bon moyen de trouver pas mal de choses unique, qui sortent du cadre de la surconsommation.

    J’ai appliquée également cette méthode il y’a peu pour mon dressing et j’ai fait un gain de place monstrueux, à tel point que j’ai réalisée le déséquilibre qu’il y’avait dedans. ( Pratiquement aucun pulls, mais une pile faramineuse de tee-shirts et débardeur. )

    Bises !

    1. Morgane

      23 octobre 2016 at 18 h 32 min

      Merci pour ton commentaire cousine 🙂

      Oui je connais bien Etsy, c’est une mine d’or pour trouver de jolies pièces, il y a bon nombre de créateurs très talentueux.
      C’est vrai qu’un tri drastique permet de libérer beaucoup de place dans son dressing, mais également de pouvoir le rééquilibrer dans nos futurs achats. De mon côté, j’avais énormément de couleur bleue, une vraie Schtroumpf party dans mon placard!

      Bises à bientôt

Leave a Reply